|  English  |  Italiano  |

Pages

Orphelinat-ferme de Tathali

Objectifs

En réponse au nombre croissant d’orphelins et d’enfants abandonnés qu’ont générés la guerre civile et la pauvreté, Kam For Sud a décidé de bâtir dans la vallée de Katmandou une structure permanente pour enfants sans famille. L’objectif principal est d’assurer à une centaine d’enfants parmi les plus malheureux un cadre de vie stable, un contexte affectif sain, un accès à la scolarisation et un accompagnement jusqu’à l’indépendance ou à l’âge majeur. Désirant également garantir une ambiance de type familial, la construction de plusieurs maisons a été projetée, chacune gerée par un couple de népalais faisant office de figures parentales, et chacune capable d’accueillir une vingtaine d’enfants. En phase finale, 5 maisons de ce type sont prévues. Le choix d’un environnement rural a pour objectif de pouvoir exploiter les terrains alentour dans une production biologique (agriculture et élevage)

Le site

Un terrain de 10’000 m2 a été acquis en 2006, situé à 3 km à l’est de la cité de Bhaktapur. Le site est d’accès facile et se trouve dans un environnement magnifique. Il se constitue d’une colline à grande superficie agricole en terrasses, d’une petite zone boisée et comporte un accès direct à un ruisseau. Dans les environs immédiats se trouvent quelques villages et une école primaire; à Bhakatpur, un hôpital, des commerces de tous types et les écoles supérieures.

Description du project architectural

Inspiré par le style traditionnel local, le projet a prévu l’édification des maisons au sommet de la colline, ce qui permet une utilisation optimale du terrain en terrasses pour la culture. La construction des bâtiments est prévue en deux étapes, à commencer par les trois premières résidences et les écuries. La seconde phase prévoit la réalisation des deux autres maisons-familles, d’une résidence pour le personnel, d’une bibliothèque, d’une résidence pour visiteurs (petite « guest house ») et d’un atelier d’artisanat.

Le concept architectural a été élaboré en collaboration avec un bureau d’architecture de Katmandou et la construction a débuté en 2008. La ligne architecturale des bâtiments s’inspire du style des édifices traditionnels alentour, mais respecte certains besoins spécifiques permettant un niveau de confort minimal.

Les lignes directives du projet sont :

  • Construction écologique (modèle imitable dans la vallée de Katmandou)
  • Sécurité structurelle (construction résistante aux tremblements de terre)
  • Économie et confort (aucun luxe inutile mais bonne qualité des espaces et de la construction)
  • Durabilité et facilité d’entretien
  • Bonne insertion dans l’environnement (terrain bâti, environnement naturel et contexte socioculturel)

2009 – Résultats de la première phase

Le premier novembre 2009, les trois premières maisons résidentielles de l’orphelinat-ferme de Tathali ont été inaugurées, le terrain agricole alentour productif depuis longtemps déjà grâce au travail et à la passion de Ram et Deepak. En automne 2009, dix premiers enfants ont débuté une nouvelle vie à Tathali, laissant derrière eux un passé triste ou difficile, parfois dramatique. Goma, Sameer, Sandesh, Sunil, Sujan, Sujina, Sagar, Sunil, Srijana et Milan ont maintenant une nouvelle famille et reçoivent affection, éducation et soins; ce qui leur permet de retrouver peu à peu sérénité et joie de vivre. D’autres enfants peuvent s’attendre bientôt à vivre à Tathali, où ils connaitront eux aussi l’affection de deux nouveaux parents et de nombreux frères et soeurs.

L’engagement particulier dédié à la construction d’une structure qui soit écologiquement équilibrée a permis de bâtir pour la première fois au Népal un complexe ou convergent des connaissances et des techniques qui existaient isolément dans le pays, mais qui n’avaient encore jamais été réunies dans un concept global unique. En bref :emploi de briques et de matériaux à faible impact environnemental, récolte de l’eau de pluie dans une citerne souterraine pour l’irrigation durant la saison sèche, purification des eaux usées par lagunage avec Phragmites australis (Roseau commun) et réutilisation successive de l’eau pour l’irrigation, production de biogaz à partir de déchets organiques solides, emploi de fours solaires, production d’énergie électrique photovoltaïque pour l’éclairage et le pompage de l’eau et production d’eau chaude sanitaire par énergie solaire directe.

Chaque maison est planifiée comme suit : une cuisine, une salle à manger, une salle de jeux, un bureau et des toilettes au rez-de-chaussée; deux chambres à coucher de 8 lits, une salle de bain avec douches et une chambre double au premier étage; une chambre à coucher avec 8 lits, une salle de bain avec douches et une chambre/infirmerie au deuxième étage; un débarras, une buanderie et un local pour suspendre le linge au dernier étage, sous le toit.

Abonnement à la newsletter

Confirmez votre adresse email